Abdul hadi habtor, auteur Asharq Al-Awsat archives anglais

Riyadh- Arabie Saoudite et l’Irak seront cosignataires la mise en place d’un Conseil de coordination saoudo-irakienne conjointe à Riyad la semaine prochaine, ont dit des sources Asharq Al-Awsat.

Abdul Aziz al-Shammari, chargé d’affaires du dépositaire des Deux Saintes Mosquées à Bagdad, a déclaré qu’une délégation irakienne devrait arriver à Riyad la semaine prochaine sous la présidence de la récupération de fichiers actif Dr téléchargement gratuit clé. Sulaiman al-Jumaili, chef du Conseil de coordination du côté irakien série de récupération de fichier actif Télécharger. Six autres ministres irakiens feront également partie de la délégation.

« Le Conseil de coordination saoudo-irakienne couvrira tous les domaines vitaux et importants pays entre les deux, commerciaux, politiques, économiques, sécuritaires, culturels et autres, » Shammari a déclaré à Asharq Al-Awsat.

Shammari a souligné que cette étape est essentielle dans le redémarrage de bonnes relations entre Riyad et Bagdad, qui sera ensuite porter les relations à des horizons plus larges, dans divers domaines, et par la mise en place des sous-comités mixtes pour discuter de la promotion de la coopération entre les deux pays.


Le ministre de la Grande-Bretagne Riyadh- d’Etat pour le Moyen-Orient, Alistair Burt a appelé lundi les agences des Nations Unies opérant au Yémen afin de recueillir toutes les informations accessibles afin d’éviter d’être induit en erreur.

Dans une interview au journal Asharq Al-Awsat lors de sa visite à Riyad, Burt a encouragé d’aider les organismes des Nations Unies qui ont une mission difficile au Yémen.

Interrogé sur le dernier rapport sur les enfants et les conflits armés annuels du Secrétaire général de l’ONU (CAAC) qui a conduit différends pour y compris des renseignements inexacts, Burt a déclaré: « Je crois que c’est un problème lié à l’ONU clé de récupération de fichier actif Générateur. Et, il est important que l’ONU reçoit toutes les ressources disponibles que certaines questions pourraient être purement et se disputaient donc, certaines personnes pourraient vous fournir des informations trompeuses « .

Il a ajouté que le Royaume-Uni coopère avec l’ONU. « Ils tentent de réaliser une mission difficile, mais à mon avis, ce qui est le plus important est d’éliminer les motifs de conflits afin d’éviter des rapports similaires à l’avenir », at-il expliqué.

Le ministre britannique a déclaré que sa visite en Arabie saoudite intervient dans le cadre de la coordination concernant le dossier yéménite, ajoutant que le Royaume-Uni placerait tous ses efforts en coordination avec l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et aux États-Unis pour mettre fin politiquement le Yémen crise.

«J’ai rencontré le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir à New York et nous avons parlé de la récupération de fichiers actif téléphone série téléchargement gratuit clé. Je suis heureux de le rencontrer à nouveau récupération de fichier actif 9 clé de série. Nous avons actuellement un problème spécifique à discuter, ce qui est du Yémen « , a déclaré Burt, ajoutant que les deux pays travailleraient ensemble pour mettre fin à la lutte et le soutien émissaire de l’ONU Ismail Ould Cheikh Ahmed et sa mission.

« Ma visite vise également à améliorer ces relations, et on m’a offert la chance de rencontrer les fonctionnaires consulaires britanniques travaillant dans le Royaume d’aborder les opportunités dans les secteurs du tourisme et de partager nos expériences dans les domaines des musées et du patrimoine », at-il dit .

Riyadh- Un ministre « Houthi » dans le gouvernement putschiste Sanaa accusé dimanche l’ancien président Ali Abdullah Saleh d’avoir tué les dirigeants politiques pendant son mandat.

Hassan Zaid, qui occupe le poste de ministre de la Jeunesse et des Sports au sein du gouvernement Houthi illégitime à Sanaa, a écrit sur son compte Facebook, le dimanche que « l’impertinence et la cruauté qui peuvent atteindre le niveau d’atrocité est incarnée dans le refus de la tête du général le parti du Congrès populaire pour découvrir le sort des dirigeants nassérienne cachés forcés « .

Le ministre Houthi a dit qu’il ne serait pas arrêter de creuser dans les dossiers de corruption et les assassinats, la contrebande d’armes, en plus de donner des terres de l’État.

En Août, une guerre de mots entre les deux anciens alliés, Houthi et les partisans de Saleh, a explosé dans une confrontation militaire quand des militants soupçonnés d’être liés à la Garde républicaine de Saleh ont tiré sur une position militaire Houthi dans le Joulat al-misbaha où les deux groupes ont échangé les incendies en présence d’un déploiement de haute sécurité.

il y a environ deux ans dernier Août, Zaid a également avoué que, il avait demandé au chef de la soi-disant Conseil suprême politique, Saleh al-Samad, d’assassiner le président Abd Rabu Mansour Hadi et le placer en résidence surveillée dans la capitale yéménite.

Il a également révélé que Saleh accordait des grades militaires aux militants Qaïda et a accusé l’ancien président de les utiliser pour assassiner des universitaires, des militaires et des responsables de la sécurité.

« L’ancien régime de Saleh accordait les grades militaires et embauchait des centaines de gardes pour protéger des bandits armés et Qaïda qui ont ensuite été chargés de tuer les patriotes de l’armée, la sécurité et le leadership scolaire », at-il dit.

L’ambassadeur de Riyadh- Arabie Saoudite au Yémen Mohammed Al-Jaber a réaffirmé que le Royaume soutient tous les efforts politiques déployés par l’Organisation des Nations Unies pour amener les parties yéménites aux négociations et revenir parvenir à une solution politique.

Cependant, l’ambassadeur a souligné l’existence d’ingérences étrangères par le régime iranien qui menacent la sécurité et la stabilité dans la région et au Yémen.

émissaire de l’ONU Ismail Ould Cheikh Ahmed a annoncé mercredi son intention de relancer les négociations entre les parties au conflit yéménite par l’introduction d’une initiative globale pour la solution, y compris des initiatives humanitaires pour rétablir la confiance et le retour des parties à la table des négociations.

« Le régime iranien menace la sécurité et la stabilité dans la région », l’ambassadeur saoudien au Yémen a déclaré lors d’un atelier organisé à Bruxelles par le Centre de recherche du Golfe, citant un accord Houthi-iranien signé par les milices en Février 2015 pour mener 28 semaines Sanaa- Téhéran vols pour importer des missiles balistiques, des bateaux et des drones guidés, et les armes spécifiques que les Houthis ont été fournis avec.

« La position saoudienne est clair; la solution au Yémen est politique et dépend de trois points de référence de base: l’initiative du Golfe, les résultats du dialogue national yéménite, et la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies (2216), » at-il dit dans un discours aux participants à l’atelier.

D’autre part, Jaber a souligné la nécessité d’Houthis à la main sur les armes et de participer au processus politique en tant que parti politique et non pas comme une milice.

Pour sa part, Mohamed Taha Mustafa, l’ambassadeur yéménite en Belgique et l’Union européenne, a souligné le souci du gouvernement légitime dirigé par le président Abdrabbuh Mansur Hadi sur la paix fondée sur les principes de partenariat au pouvoir et la distribution équitable des richesses dans le cadre de un Yémen fédéral qui peut servir Yéménites.

Riyadh- réactions en colère bouillonnait comme l’Organisation des Nations Unies a publié un rapport sur les violations des droits des enfants au Yémen citant des informations inexactes fournies par des sources impliquées dans les milices du coup d’Etat dans le pays déchiré par la guerre.

Un rapport publié hier par le Centre d’information et de formation aux droits de l’homme dans la province de Taiz du Yémen a condamné le rapport de l’ONU, claquant comme inexact.

« Taiz représente à lui seul une taille beaucoup plus importante des droits des enfants des abus que ceux mentionnés à l’ONU Report- plus de 700 enfants ont été tués à Taiz que depuis le début de la guerre et 2.700 autres ont été blessés par des tirs de la milice. »

Le groupe des droits de l’homme yéménite a estimé que le récent rapport de l’ONU « montre l’ampleur des lacunes importantes dans le flux d’informations avec les bureaux des Nations Unies. »

« Le rapport de l’ONU sur la maltraitance des enfants au Yémen est injuste et reflète la mesure dans laquelle l’Organisation des Nations Unies est induit en erreur par ses sources à base de Sana’a », a déclaré Arafat Abdel Latif, directeur exécutif de l’information sur les droits de l’homme et du Centre de formation.

« La vérité sur le terrain confirme que les violations des milices Houthi et les forces des enfants de Saleh sont un processus systématique visant à terrassant l’avenir du Yémen », at-il dit.

Environ 70 pour cent du personnel des forces rebelles au Yémen sont des enfants, vice-Premier ministre yéménite et ministre des Affaires étrangères Abdulmalik Mekhlafi dit.

« Les rebelles utilisent des enfants dans cette guerre, 70 pour cent du personnel sont des enfants, des enfants âgés de neuf à 17 … Le recrutement des enfants doit être arrêté », a déclaré Mekhlafi lors d’une session sur le Yémen auprès des Nations Unies.

Selon Mekhlafi, le Yémen espère que les organismes internationaux « seront plus attentifs » aux programmes de sécurité sociale dans le pays déchiré par les conflits.

Le Yémen a été engloutie dans un conflit violent entre le gouvernement reconnu internationalement dirigé par le président Abd Rabo Mansour Hadi et les milices Houthi-alignés à Téhéran, soutenu par des loyalistes armés soutenant l’ancien président Ali Abdullah Saleh.

Riyad – Arabie saoudite a annoncé que le montant de l’aide qu’il a fourni au Yémen au cours des deux dernières années a dépassé 8 milliards $, y compris l’aide humanitaire, de secours, de développement et du gouvernement, ainsi que le soutien à la Banque centrale du Yémen.

Le Royaume, par le Centre de secours roi Salman (KSRELIEF), a déclaré qu’il visait la réhabilitation de 2.000 enfants yéménites par an, qui ont été recrutés par les milices et les forces Houthi fidèles au président évincé Ali Abdallah Saleh fichiers qui ont été se rétablissent enregistrés sur. Le premier lot d’enfants avaient déjà obtenu leur diplôme la semaine dernière.

KSRELIEF porte-parole officiel Dr récupération de fichier actif clé série. Samer al-Jetaily a présenté un aperçu de l’assistance fournie par l’Arabie saoudite au Yémen au cours des deux dernières années, en soulignant qu’il y avait 9,8 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire d’urgence, alors que le nombre de personnes déplacées a atteint 3,11 millions selon la rapport de l’ONU 2017.

Il a ajouté: « La demande totale de financement de l’Organisation des Nations Unies pour le travail humanitaire au Yémen a été de 2,3 milliards $, dont l’Arabie saoudite a couvert 967 millions $, soit 42 pour cent actif ultime de récupération de fichiers d’entreprise. Il a fourni une assistance à plus de 3,4 millions de personnes sur un nombre total de 11,9 millions, alors que 2,5 millions de personnes recevaient une aide mensuelle du Programme mondial de l’alimentation « .

Al-Jetaily a parlé lors d’une conférence de nouvelles au siège de l’organisation, aux côtés de Abdullah Al-Rwaily, le directeur de l’organisation des services communautaires de soutien.

Selon le porte-parole, il y a 128 organisations humanitaires opérant au Yémen, dont 86 organisations locales non gouvernementales, 34 organisations internationales non gouvernementales et 8 organismes des Nations Unies.

« Aide totale du Royaume au Yémen d’Avril ici à 2015 à Août 2017 est élevé à 8,27 milliards $, dont 911 millions $ ont été consacrés à l’aide humanitaire et des secours par le roi Salman Center, 1,1 milliard $ a été accordé aux visiteurs yéménites dans le royaume, 2,9 milliards $ dans le développement aide, 2,7 milliards $ d’aide gouvernementale, et 1 milliard $ à la Banque centrale du Yémen « , a ajouté le responsable.

Il a également noté que l’Arabie saoudite a fourni des services de santé à plus de 478000 patients et des services éducatifs à plus de 289.000 étudiants au Yémen depuis mai à 2015.

« Nous avons fourni 68 projets d’une valeur de plus de 118 millions $ consacré à l’autonomisation des femmes, ainsi que 80 projets pour les enfants à un coût supérieur à 227 millions $, couvrant l’éducation, la protection, la sécurité alimentaire, le logement, la santé, l’eau, l’assainissement et l’hygiène, » Jetaily m’a dit.

Riyadh- Secrétaire Général du Conseil de coopération du Golfe (CCG) Abdul Latif bin Rashid al-Zayani a confirmé que la coopération entre les pays du Golfe et au Royaume-Uni ne sont pas nouveaux, en particulier dans la sécurité et la défense.

Zayani a souligné qu’il existe plusieurs plans qui sont constamment mis à jour pour lutter contre le terrorisme et lutter contre les activités de déstabilisation de l’Iran dans la région.

Zayani a parlé lors de l’inauguration d’un séminaire sur le partenariat stratégique entre le CCG et le Royaume-Uni dans le cadre des efforts déployés par le golfe et sur les côtés britanniques pour promouvoir les résultats du Sommet du CCG-britannique qui a eu lieu à Bahreïn en Décembre 2016 .

Zayani a souligné que ce forum vise à passer en revue les réalisations des relations du CCG-britannique et de la coopération comment récupérer le mot de passe pour le fichier .pst Outlook. Il a ajouté que lors du sommet de l’an dernier, les pays du Golfe et le Royaume-Uni ont convenu de former un groupe commun pour lutter contre le terrorisme, des frontières sûres et renforcer les capacités des sociétés à récupérer et stabilisent.

Ils ont également convenu d’augmenter les exercices militaires conjoints et la formation, y compris des exercices maritimes, la sécurité des frontières et établir des solides relations économiques et commerciales.

L’ambassadeur britannique en Arabie Saoudite Simon Collis a confirmé que l’amitié UK-Golfe remonte ans, ajoutant que le commerce entre les pays du Golfe de Londres et a atteint 30 millions de livres au cours de l’année écoulée.

L’ambassadeur a dit que son pays insiste sur l’établissement de nouveaux partenariats, tout en maintenant leurs anciennes relations, déclarant que ces partenariats contribueront au Royaume-Uni face à tous les défis, établir la sécurité et la stabilité.

Collis a déclaré que le Premier ministre britannique Theresa May était clair quand elle a dit: « La sécurité du Golfe est notre sécurité et à la prospérité du Golfe est notre prospérité. »

Interrogé par Asharq Al-Awsat au sujet des négociations de libre-échange avec les pays du Golfe, a rapporté Collis que cette question n’a pas été établie officiellement. Il a expliqué que le commerce extérieur fait partie de la Commission européenne, et il est impossible de discuter de cette question avant que les négociations Brexit sont terminées.

L’ambassadeur a confirmé que les relations avec les pays du Golfe ne sont pas compétitifs mais complémentaires. Il a ajouté qu’il ya une possibilité de discuter et de négocier l’idée générale du libre-échange et il ne devrait pas éprouver des difficultés en particulier que le Golfe est le marché le plus important suivant l’Europe et l’Amérique du Nord.

Riyadh- roi Salman Aide humanitaire et Centre de secours (KSRelief) et le ministère saoudien de la Santé, en coordination avec le Conseil de coordination du Golfe pour soutenir le Yémen, ont discuté de l’attribution de 1000 bourses de traitement pour les citoyens yéménites à l’étranger, a déclaré un fonctionnaire du Yémen Ministère de la santé publique.

Attachée médicale de l’ambassade du Yémen à Riyad le Dr Mohammed al-Saadi a déclaré à Asharq Al-Awsat que les trois parties ont discuté de la mise en œuvre de ce projet dans des pays tels que l’Inde, où le pays serait responsable de traiter les résidents yéménites.

« Le Koweït a approuvé le traitement de 200 cas, Arabie saoudite devrait prendre en charge 400 cas et le reste des pays sont les dernières étapes de l’adoption de ces subventions ».

Dans ce contexte, Saadi a déclaré que l’Arabie saoudite attribue 100 bourses annuelles de traitement pour les Yéménites dans les hôpitaux saoudiens conformément au protocole signé entre les deux ministères de la santé des pays.

« Ces subventions ont été utilisées au cours de la période de Janvier à Juillet 2017 en raison de la pression existant du côté yéménite précise les cas selon des critères convenus, » Saadi a ajouté, en soulignant que les cas ciblés sont les maladies cardiaques, des malformations congénitales et les maladies chroniques qui nécessitent des opérations importantes qui ne sont pas faites au Yémen.

L’attaché médical a noté que le ministre de la Santé Dr comment récupérer un fichier powerpoint qui a été enregistré sur. Nasser Baoum suit personnellement le processus de faciliter l’entrée de ces cas et en fournissant tous les moyens de soutien pour eux afin de veiller à ce qu’ils reçoivent un traitement approprié sans délai.

Il a ajouté, « il y a un soutien illimité du côté de la santé saoudienne, où des cas supplémentaires de visite résidents et ceux qui sont victimes d’accidents et de blessures graves sont acceptées. »

« Des associations comme la Société pour la prise en charge des patients atteints d’insuffisance rénale (Kelana) et de l’Association de soutien du cancer de Sanad Les enfants contribuent également au soutien de nombreux cas pour les patients yéménites. Nous tenons à remercier le côté saoudien pour tout ce soutien « , a déclaré Saadi.

Le Dr Saadi a également révélé que près de 70 pour cent des subventions ont bénéficié de provenaient du Yémen, alors que 30 pour cent provenaient de l’Arabie Saoudite, pour ceux qui n’ont pas iqamas réguliers.

Il a expliqué que l’Arabie saoudite prend en charge l’ensemble du processus de traitement, sans préciser les coûts des cas et peu importe combien les opérations coûteront, contrairement à la situation dans d’autres pays comme l’Egypte ou la Jordanie, où un plafond spécifique est fixé pour tout cas de traitement a reçu.

Riyadh- Une des plus grandes universités en Arabie Saoudite a décidé mardi de ne pas renouveler le contrat d’un certain nombre d’universitaires saoudiens et étrangers après avoir découvert la preuve qu’ils ont été influencés par l’idéologie terroriste des Frères musulmans et d’autres organisations similaires.

Dans un communiqué publié mardi, l’imam Muhammad Ibn Saoud Université islamique basée à Riyad a déclaré qu’à la suite d’un suivi détaillé et permanent mené par son Recteur Dr Suliman Aba Al-Khail, le conseil d’administration de l’université a conseillé de ne pas renouveler le contrat de un certain nombre d’universitaires saoudiens et étrangers qui sont affiliés à l’idéologie des Frères musulmans terroristes.

Le Dr Abdullah al-Assaf, professeur de sciences sociales politiques à l’université de l’Imam Muhammad Ibn Saoud, a déclaré à Asharq Al-Awsat que la décision était « une bonne étape », affirmant que le secteur de l’éducation a été grandement violée par l’idéologie des Frères, et devrait donc être délicatement suivi, en particulier en présence de quelques cellules cachées et inconnues.

« Les universitaires nourrir les esprits des jeunes et, par conséquent, ont une grande influence sur eux … Ils sont également capables de recruter des étudiants à adopter des idéologies malveillants qui sont actuellement répartis dans plusieurs communautés arabes, menant à des conflits et de la division. »

Le professeur a admis que toute tentative d’établissements d’enseignement vétérinaire en Arabie Saoudite ne serait pas une tâche facile et nécessiterait un immense effort.

« Il ne fait aucun doute que la mission sera très difficile et donc la société et les responsables universitaires doivent être préparés pour une telle tâche. Je pense que les nouvelles va être choquant pour tous les organismes d’éducation, non seulement à notre université, mais dans toutes les universités « .