représentant «Une scène triste. mark walker visite la ligne de front de la crise opioïde

Selon l’Association américaine de psychiatrie, un sur quatre Américains connaissent quelqu’un qui est accroché aux opiacés, et Rep. Mark Walker, RN.C., ne fait pas exception à cette statistique télécharger le logiciel de récupération de données pour Windows 7. Le père de trois enfants admis qu’un membre de sa famille avait lutté contre cette dépendance aussi.

"Il est très pénible pour quelqu’un qui a marché à travers elle. Voir, la chose à ce sujet est qu’il ne connaît pas l’appartenance politique iSkysoft iPhone fissure de récupération de données Mac. Il ne connaît pas la race. Il ne connaît pas de frontières socio-économiques. Il ne connaît pas l’orientation," Walker a dit Red Alert Politique.

En tant qu’ancien pasteur dans un état de ceinture Bible, le législateur Caroline du Nord sert à donner des mots d’encouragement et de guider les gens dans les moments de faiblesse. Mais après plusieurs jours de rencontre avec ceux qui sont sur la ligne de front de cette crise, les réalités de la dépendance aux opiacés lui ont laissé à une perte pour les mots.


"Certaines des histoires et quelques-unes des choses, je ne sais pas comment l’expliquer comment récupérer les données de la carte SD corrompu android. Ils sont lourds," Walker a continué. "Il a été émotionnellement épuisant."

Depuis 1999, les décès liés aux opioïdes en Caroline du Nord ont augmenté de 800 pour cent, une surdose de drogue à l’échelle nationale tuent maintenant plus d’Américains que les homicides d’armes à feu et des accidents de voiture combinés. Walker a passé deux jours de réunion avec application de la loi, les techniciens ambulanciers, HHS fonctionnaires et DEA, les agents de l’établissement de détention, toxicomanes, les organisations religieuses et les législateurs de l’État.

"Aujourd’hui, après avoir vu cela, il est certainement quelque chose qui dit que nous devons faire autant que possible," il a dit, à la suite d’une visite virtuelle d’un centre de détention en Caroline du Nord.

Le voyage était initialement prévu pour évaluer l’efficacité du 21e siècle Cures Loi et la dépendance complète et Recovery Act ou CARA en Caroline du Nord télécharger un logiciel de récupération de données pour Windows 7. Mais après son premier arrêt à un centre de détention Greensboro, Walker a rapidement réalisé que ces réponses législatives de Washington ne suffisent pas. La Loi Cures accorde l’argent aux Etats en fonction de la population ayant un trouble de la toxicomanie et les décès par surdose de drogue. Caroline du Nord a reçu 31 millions $ et CARA distribue 70 millions $ à l’échelle nationale pour lutter contre la crise aux opiacés.

"46 pour cent des personnes incarcérées sont sur une sorte de infractions relatives aux drogues iskysoft fenêtres de fissure de récupération de données iphone. Il m’a vraiment contesté de penser dans une perspective: qu’est-ce que nous pouvons faire pour les deux venir, mais aussi ceux qui sortent?" demanda Walker.

Et presque tous les premiers intervenants lui a donné de nombreuses suggestions résumaient autour d’un facteur. Dans presque tous les arrêts sur le trajet, ceux de la ligne de front de cette épidémie a dit le membre du Congrès ce montant de financement ne suffit pas. En 2014, on a estimé que l’épidémie a coûté opioïde l’état de 2 milliards $.

"Nous devons rediriger des fonds pour une partie de la prévention auprès des jeunes, certaines des personnes qui sortent de désintoxication qui ont besoin d’un soutien à long terme, qui me ont eu une incidence sur les deux derniers jours et ses quelque chose que nous allons revenir et jeter un oeil à ," il a dit.

Président Trump a déclaré qu’il avait l’intention de déclarer la crise opioïde une situation d’urgence nationale le 10 Août Maintenant, quelques mois plus tard, le président n’a pas encore fait une récupération de données déclaration iphone formelle après la réinitialisation d’usine. Et comme le nombre de morts, les surdoses et les coûts continuent d’augmenter astronomiquement, Washington est resté la plupart du temps silencieux sur la question. Lorsqu’on lui a demandé si cela était une question qui C.C. prend au sérieux, ou un autre exemple de "tous les discours, aucune action," Walker a répondu fortement.

En plus de demander davantage de fonds et de ressources, les experts ont fait plusieurs suggestions pour le membre du Congrès de reprendre à Washington. Leurs principales préoccupations comprenaient les prescriptions de la surprescription et de suivi, le manque de toxicomanes des ressources de soutien ont après l’incarcération, la rareté des efforts de prévention, de formation supplémentaire pour les législateurs, ainsi que l’utilisation et la disponibilité de naloxone.

Walker a pris un tour dans le comté Guilford centre de détention, où les membres du personnel ont dit au membre du Congrès qu’ils voient non seulement plus de détenus souffrant de troubles de la toxicomanie, mais aussi l’a informé plusieurs de ces détenus sont des femmes et plus souvent enceintes.

"C’est une triste scène de vies prometteuses, créé avec de grandes compétences et douance. Pour voir certaines de ces vies qui sont ruinés, par l’usage de drogues, en particulier avec les opioïdes, qui est écrasante," il a dit.

Pour éviter de nuire à l’enfant à naître, l’établissement donne les détenues enceintes doses de méthadone récupérer des données après la restauration iPhone sans sauvegarde. Méthadone réduit les symptômes de sevrage mais est connu pour être aussi addictif et abusé. En Juin, Caroline du Nord procureur général Josh Stein a déclaré près de 80 pour cent des hommes derrière les barreaux et près de 100 pour cent des femmes incarcérées ont été reconnus coupables de crimes que les médicaments impliqués directement ou indirectement.

"Surprescription est une cause majeure, et il n’y a pas de groupe de soutien pour eux ou des services de soutien pour après leur sortie de prison," April Hancock, une infirmière au comté de Guilford centre de détention, a dit Walker.

En Caroline du Nord seulement, les médicaments et l’usage de drogues pour cent ont représenté des décès 93 non intentionnels. État et les responsables locaux à des tables rondes ont eu des critiques mitigées sur la drogue réanimation naloxone logiciel de récupération gratuit pour Windows 7. naloxone, également connu sous le nom Narcan, sauve ceux qui surdose d’opiacés ou d’héroïne en inversant rapidement les effets. Et tandis que le médicament a sauvé des milliers de vies, certains ont exprimé des préoccupations qu’il est utilisé comme une béquille pour les agresseurs opioïdes.

"At-il sauvé des vies? Il ne fait aucun doute que chacun de ces organismes de service vous diront oui, il sauve des vies. » Mais, vous ne voulez pas créer un état d’esprit, dans la culture de la drogue, que vous pouvez aller et quoi que ce soit, et tout le monde peut être ramené à la vie parce que tout est pas le cas," ledit Walker.

Un responsable de l’application de la loi ont dit qu’ils ont eu de nombreux cas où quelqu’un surdose dans le terrain de stationnement au quartier général de la police, sachant qu’ils seraient ressuscités avec naloxone. Le coût des médicaments est d’environ 25 $ par dose et certaines organisations distribuent des naloxone gratuitement la récupération de données iphone écran cassé. Il y avait des arguments que tous les premiers intervenants devraient avoir accès à ce médicament, mais les experts mettent en garde contre donner naloxone à tout le monde dans la crainte de celui-ci d’être abusé aussi.

Les premiers intervenants ont également exprimé leur préoccupation quant au manque de ressources dont ils disposent pour cette crise. L’officier a dit Walker que lorsque les toxicomanes viennent au poste de police, caserne de pompiers, ou à l’hôpital, il est encore au prix d’environ 100 $ par nuit pour les contribuables. Il a dit que l’Etat dispose des fonds parce que les gens paient déjà le prix de cette crise sans se rendre compte, mais avec plus de solutions de prévention et de récupération de l’argent pourrait être mieux utilisé.

En Juin, l’état de Caroline du Nord a adopté à l’unanimité la loi d’arrêt qui a alloué 20 millions $ sur deux ans pour lutter contre la crise des opiacés dans l’état récupération de fichiers gratuit programme. Ce projet de loi impose des restrictions sur les mandats et que les prescripteurs prescriptions être enregistrés dans une base de données, même pour tout l’État contrôlé les vétérinaires qui écrivent des substances réglementées pour les animaux de compagnie. Sur les 20 millions $, dont la moitié a été allouée aux services de traitement et de valorisation locale. Pourtant, entre l’État et les fonds fédéraux, en Caroline du Nord alloue moins d’un tiers des fonds que la crise opioïde coût pour l’État chaque année.

"En tant qu’ancien pasteur et le peuple que vous obtenez près et même les gens dans notre famille immédiate, je ne veux pas appeler leurs noms," Walker a dit après son dernier arrêt lors de son voyage où il a parlé aux toxicomanes dans la récupération dans une maison à mi-chemin fondée sur la foi. "Mais, oui, il y a quelque chose qui bouge ton cœur beaucoup parce que vous voyez la souffrance, non seulement par la victime, mais aussi les membres de la famille qui sont épuisés financièrement, spirituellement, psychologiquement et vraiment atteint, atteint leurs esprits finissent dans la mesure comme essayer d’apprendre à être équipé pour gérer même un tel individu qui se passe dans une telle dépendance, et qui est très douloureux."

Charyssa Parent (@Charyssa_Parent) est un contributeur Beltway blog confidentiel de l’examinateur de Washington. Elle est un journaliste avec Red Alert politique (une publication sœur à l’examinateur de Washington).